600 ans d'histoire à travers un matériau ambassadeur de l'Anjou : l'Ardoise



Venez découvrir ce patrimoine et ses techniques au travers de 3 étapes phares :

Démonstration de fente d'ardoise : A l'abri d'un amphithéatre, le fendeur reproduit devant vous les gestes d'autrefois qui lui permettent d'obtenir à partir d'un bloc de schiste de plusieurs tonnes, de fines ardoises de couverture

Les salles d'exposition : La géologie, les techniques anciennes et actuelles d'exploitation, ainsi que les différentes utilisations du schiste ardoisier sont présentées. Outils, machines permettent de suivre l'évolution de l'histoire ardoisière.

Les sentiers pédestres : Sur un site classé au patrimoine remarquable de l'Anjou, les randonneurs découvrent les "buttes" et "les vieux fonds" paysage typique du site ardoisier. Dans un environnement propice à l'observation des oiseaux, un parcours balisé vous permet de vous initier à l'ornithologie.


Les Actus du Musée :



Trélazé en numérique : « Trélazé, un urbanisme forgé par l’ardoise »

trélazé en numériquehttp://musee-numerique.com/trelaze/Ardoise/index.html
L’empreinte ardoisière se reflète jusque dans le tissu urbain de Trélazé : marquée par 600 ans d’exploitation ardoisière, la physionomie surprenante de la ville en constitue la résultante. Les vestiges des vieux fonds, les chevalements et les buttes de déchets d’ardoises en témoignent.
L’histoire de Trélazé et celle de l’exploitation ardoisière sont entrelacées et, en ce sens, indissociables.
Très étendue, la ville s’est développée autour de son paysage singulièrement minéral qui sépare Trélazé Ouest de Trélazé Est. Aujourd’hui, l’axe routier principal appelé la « pénétrante », relie ces deux pôles urbains. Cette voie longe le parc ardoisier, se poursuit par le boulevard André Dautel, les rues Ferdinand Vest et Pasteur (au bourg) et se termine route d’Andard.
Conserver, animer et valoriser le patrimoine de Trélazé, faire vivre son histoire ouvrière encore très présente dans les mémoires, tels sont les objectifs du musée numérique.
Cette nouvelle exposition, évolutive dans le temps, retrace comment l’ardoise et son exploitation multi séculaire ont véritablement forgé l’urbanisme de Trélazé.


Partenariat Société Larivière – Musée de l’Ardoise

PARTENARIAT LARIVIERE MUSEEDE L ARDOISE logosL’entreprise LARIVIERE et le Musée de l’ardoise travaillent sur la même matière, un schiste ardoisier âgé de 450 millions d’années. Une histoire commune qui débouche sur un partenariat salutaire pour les visiteurs. ( Lire la suite de l’article du Ouest France)


PAROLES D’ASSOS – ANGERS TÉLÉ

PAROLES D'ASSOSRetrouvez l’association des amis de l’ardoise sur Angers télé …

Emissions du 18 mars 2015, une vidéo d’une vingtaine de minutes sur notre « ASSO »

L’association des amis de l’ardoise a pour but de sauvegarder un savoir-faire ancestral et un patrimoine industriel qui fondent l’identité de notre région.

En devenant adhérent, vous apportez votre soutien moral et financier à l’association qui a besoin du plus grand nombre d’adhérents pour faire entendre et réaliser ses projets.

http://angers-tele.fr/asso-2/?video=2810

 


NOUVEAU PRÉSIDENT À L’ASSOCIATION

ROGER Alain  Depuis le 16 septembre 2014 Alain ROGER a pris la  succession  de Pascal HOUDEMONT à la présidence de l'association des amis de l'Ardoise. 

 " Le défi des amis de l'ardoise …  renforcer le rayonnement du Musée"

 Voir l'article du Courrier de l'Ouest du 29 septembre 2014