600 ans d'histoire à travers un matériau ambassadeur de l'Anjou : l'Ardoise



Venez découvrir ce patrimoine et ses techniques au travers de 3 étapes phares :

Démonstration de fente d'ardoise : A l'abri d'un amphithéatre, le fendeur reproduit devant vous les gestes d'autrefois qui lui permettent d'obtenir à partir d'un bloc de schiste de plusieurs tonnes, de fines ardoises de couverture

Les salles d'exposition : La géologie, les techniques anciennes et actuelles d'exploitation, ainsi que les différentes utilisations du schiste ardoisier sont présentées. Outils, machines permettent de suivre l'évolution de l'histoire ardoisière.

Les sentiers pédestres : Sur un site classé au patrimoine remarquable de l'Anjou, les randonneurs découvrent les "buttes" et "les vieux fonds" paysage typique du site ardoisier. Dans un environnement propice à l'observation des oiseaux, un parcours balisé vous permet de vous initier à l'ornithologie.


Les Actus du Musée :



FÊTE DES PERREYEUX

Fete des perreyeux 2016 l immigration bretonneLes bretons, les étrangers de Trélazé, une immigration française au pays de l’ardoise.
N’oublions pas notre passé, ce sont nos racines. Au début du XXème siècle, les bretons formaient la moitié de la population locale. Leur histoire est une partie intégrante de l’exploitation ardoisière. C’est pourquoi, l’association « Les amis de l’ardoise » propose une seconde édition de la Fête des Perreyeux sous le thème de l’immigration bretonne le samedi 4 juin 2016 à partir de 14h00.
Au programme, Fest Deiz, conférence-débat et exposition photographique avec animations musicales.
La journée se clôturera par un Fest Noz animé par les 2 bagads « Men Glaz » et « Ansker » accompagné d’un repas galettes et crêpes.(Repas sur réservation avant le 31 mai au 02 41 69 04 71  ou 06 47 35 60 44)

DECOUVRIR LE PROGRAMME


Sentiers – travaux- modification temporaire du parcours

panneau travaux temporaire

En raison de travaux rue R. Lefèvre, et pour raison de sécurité, le passage piétonnier reliant le square de l’Union à la rue Raymond Lefèvre sera fermé à compter du lundi 18 avril jusqu’au vendredi 24 juin maximum.

Ami(s) randonneur(s), nous vous invitons à contourner le Pôle culturel HERVÉ BAZIN par : – le chemin de la Maraîchère, – la rue Ludovic Ménard, – la rue Raymond Lefèvre et inversement pour l’autre sens. (Voir plan).

Merci de votre compréhension. Bonne randonnée


Le Musée : Point Information Tourisme (PIT)

PIT


DEVENIR ADHÉRENT … PROMOUVOIR LE MUSÉE

logo musée courrier électroniqueL’association « Les Amis de l’Ardoise » a pour but de sauvegarder un savoir-faire ancestral et un patrimoine industriel qui fondent l’identité de notre région.

Cette association, comptant environ 110 adhérents, gère le Musée de l’ardoise qui emploie des salariés.
Notre objectif est de devenir une association d’utilité publique et pour cela, nous devons atteindre un minimum de 200 adhérents. Cette reconnaissance permettrait certains avantages à ses donateurs, notamment des conditions fiscales avantageuses.

Plus d’informations sur : « DEVENIR ADHÉRENT »


OUVERTURE MUSÉE

Demo FINEA partir du  1er juillet et jusqu’au 31 août, le musée de l’ardoise  proposera tous les jours (sauf le lundi) une démonstration de fente d’ardoise à 16h00.

Possibilité de visiter les salles d’exposition de 9h à 12h et de 14h30 à 18h30 du mardi au vendredi et de 14h30 à18h30 les weekends et Jours Fériés.
Les groupes, à partir de 10 personnes, sont reçus tous les jours sauf le lundi sur réservation au 02 41 69 04 71 ou museedelardoise@wanadoo.fr

Rappel : le musée de l’ardoise est référencé Points Informations Touristiques et le personnel d’accueil est à votre disposition pour tous renseignements touristiques.


Un Gobemouche noir en habit nuptial au Musée, une visite furtive et rare …

Gobemouche NoirCette belle observation a créé l’évènement le samedi 2 Avril 2016. Ce bel oiseau mâle est un migrateur. Il parcourt un long trajet entre le sud du Sahara et le nord-est de l’Europe avec un cout énergétique élevé. Cet oiseau solitaire pèse 12 à 15 grammes.
Il a donc besoin de faire des étapes et reprendre des forces. Insectivore, il a stationné au Musée de l’Ardoise près du plan d’eau pour gober des insectes virevoltant en fin d’après-midi.
A l’affut sur une branche, il bondit sur sa proie pour se délecter sur une autre branche puis recommence à nouveau, parfois au sol. Il apprécie en effet les chenilles et les coléoptères. Poussant régulièrement son petit cri caractéristique, presque métallique, il s’est alimenté en tournoyant du plan d’eau au talus du moulin d’exhaure. lire la suite de cet article …